Conçue pour permettre à l’employeur comme au salarié de « tester » la relation de travail avant de s’engager définitivement, ce qui implique une certaine souplesse de la rupture, la période d’essai est parallèlement encadrée rigoureusement par le législateur : mode d’emploi.

Lire la suite