Le contrat de travail à temps partiel constitue l’archétype du contrat dit précaire.

Il est plus souvent subi que choisi, les femmes étant d’ailleurs d’avantage touchées que les hommes.

Pour tenter de lutter contre les effets pervers de ce type de contrats de travail (faible nombre d’heures et absence de prévisibilité des horaires de travail, faiblesse de la rémunération, …) le ministre du travail avait invité les partenaires sociaux à négocier sur ce thème courant septembre 2012. Lire la suite